Beaucoup d’individus adorent l’art floral et rêvent d’exercer un jour le métier de fleuriste. Il faut savoir qu’il existe plusieurs façons de décrocher le CAP pour devenir fleuriste, et ce, même en tant que candidat libre. Néanmoins, ce mode de préparation nécessite d’être méthodique, rigoureux et surtout bien informé. Nos conseils.

1. Pour qui ? | 2. S'inscrire | 3. Se préparer

Etudiant préparant ses épreuves EP1 et EP2 du CAP Fleuriste

La candidature individuelle ou libre est le fait de s’inscrire tout seul à l’examen du CAP fleuriste dans l’académie de sa région, c’est-à-dire, sans passer par un quelconque établissement formateur (lycée, CFA …). En effet, ce sont ces derniers qui se chargent d’inscrire les apprenants qui suivent des cours d’art floral chez eux.

Le candidat libre ne suit pas de formation d’art floral en présentiel.

 

 

1 - À qui s’adresse la candidature libre ?

Ce type de préparation s’adresse aux futurs fleuristes quelque soit leur nationalité :

  • Salariés ou chômeurs,
  • Non scolarisés dans un établissement scolaire,
  • Ex-scolaire et ayant déjà échoué à l’examen de la session précédente,
  • De l’enseignement à distance.

Ils doivent toutefois répondre à certains critères :

  • Être majeur ou avoir au moins 18 ans l’année de l’examen,
  • Être domicilié dans l’académie de la région d’inscription.

 

 

2 - Inscription

Celle-ci se fait par internet sur le site web de l’académie concernée. De ce fait, il est conseillé de vérifier les dates d’inscription qui sont différentes d’une région à une autre et qui changent chaque année. Néanmoins, elles se font généralement entre le mois d’octobre et celui de novembre.

 

a - Pré-inscription 

Cette étape consiste à remplir des formulaires contenant les informations nécessaires en plus de l’identité, des coordonnées et de l’adresse. C’est aussi durant cette étape que le candidat doit préciser la forme de passage de l’examen (de façon définitive) : globale ou progressive. De plus, il devra choisir les épreuves facultatives et obligatoires.

 

b - L’inscription proprement dite

La confirmation d’inscription est envoyée par mél. Une fois reçue, elle doit être méticuleusement relue pour relever n’importe quelle faute qui doit être corrigée en rouge. Le courrier électronique comprend également des informations sur les pièces justificatives qui doivent être fournies (modèles d’attestation de stage). 

Ainsi le dossier constitué contient la confirmation d’inscription corrigée (au besoin) et signée en plus des pièces justificative. Le tout devra être déposé à l’adresse du rectorat dans les délais.

 

c - Convocation

Les convocations aux différentes épreuves de CAP fleuriste sont reçues au domicile du candidat (d’où l’importance de bien noter l’adresse). Cette étape se déroule durant le mois d’avril (3 semaines avant le début des examens).

 

 

3 - Comment se préparer ?

L'expression "candidat libre" est un terme administratif. Il signifit que l'inscription et la démarche administrative se fait non pas sous l'égide d'une école (CFA, lycée professionnel) mais à l'initiative de l'élève-candidat. Derrière ce terme, il existe 2 façons de préparer son CAP Fleuriste en candidat libre. La façon 100% indépendante, et l'accompagnement à distance. Les deux gardent la même spécificité à savoir que vous ne suivez pas les cours en présentiel (dans un lycée). Elles comportent de grandes différences notamment sur l'accompagnement et la préparation à l'examen.

100 % Seul

  • Durée : de quelques mois à 2 ans
  • Conditions accès : avoir un niveau 3ème de préférence
  • Aide à l'inscription : Aucune
  • Accompagnement : Aucun
  • Convention de stage : Non
  • Taux de réussite : 75%
  • Aide pour trouver un stage : Aucune
  • Passer son CAP de Fleuriste 100% seul est la méthode la plus économique. Elle vous laissera une totale liberté. Néanmoins vous n'avez aucune assistance, votre entraînement sera limité à votre équipement de fleuristerie et personne ne répondra à vos questions ou corrigera vos gestes. De plus les conditions le jour de l'examen seront différentes de votre domicile et cela peut être perturbant. Elle s'adresse aux personnes rigoureuses et déjà familiarisées avec l'art florale.

Si vous avez besoin d'aide pour préparer et réussir votre C.A.P. de Fleuriste PAR CORRESPONDANCE, contactez-nous par le biais du formulaire pour connaître le programme des cours, les aides financières, le prix, la durée. C'est gratuit et sans engagement. 

Ceux qui décident de s’y mettre ont souvent beaucoup de questions sur ce mode de préparation. Il en existe deux :

a - En autodidacte

Il n’est pas évident d’être livré à soi-même quand on prépare l’examen national en fleuristerie. C’est pour cela qu’il faut s’armer de patience et de persévérance. En effet, ce type de préparation s’adresse aux fleuristes en herbe assidus, motivés et très organisés. Ils vont devoir chercher par eux même le contenu du programme, les détails sur les épreuves, les vidéos pédagogiques des compositions de bouquets et des végétaux, mais aussi s’informer sur les modalités d’inscription dans leur département.  

Par ailleurs, grâce aux nouvelles technologies, les aspirants fleuristes peuvent accéder à différents cours, fiches de révision et annales d’examens qui sont très souvent disponibles sur internet. De plus, entrer en contact avec d’autres groupes d’élèves dans la même situation est possible à travers les forums. Ainsi, le candidat se sent moins seul et en même temps aidé par les autres.

 

b - Accompagné

Plusieurs organismes de formation à distance encadrent des apprenants voulant devenir fleuristes (par exemple le CNED). Ils mettent à leur disposition tout un support pédagogique (cours, livres, examens blancs, fiches de révision, vidéos…) et une équipe professionnelle en horticulture qui les guident au cours de leur apprentissage.

 

La problématique du stage

Bien que la procédure paraisse simple, la question de comment trouver un stage reste problématique. Si le candidat suit une formation par correspondance, les établissements de formation en ligne sont très souvent conventionnés avec des entreprises prêtes à accueillir les futurs fleuristes comme stagiaires ou apprentis salariés (boutique de fleurs indépendante ou franchisée, hôtel, pépinière, etc.). Si par contre le candidat est un autodidacte seul, il doit entreprendre cette recherche par lui-même en passant par son assurance (encore faut-il qu'elle accepte) qui prendra en charge son stage.

 

 

4 - Conseils

Dans le but de décrocher ce diplôme et d’exercer le métier de fleuriste, voici quelques conseils pour réussir comme candidat libre :

  • Avoir les qualités nécessaires : rigueur, persévérance, motivation, bonne organisation, patience, amour de la nature, sens artistique, habilité manuelle,
  • Se documenter largement sur internet et auprès du rectorat pour éviter de passer à côtés des étapes nécessaires,
  • Constituer un cours détaillé portant sur le référentiel proposé par le ministère en achetant des livres et des annales.

 

 

Autres façons de préparer l'examen :

En présentiel (voie scolaire)

A distance

Par l'apprentissage

En 1 an