Comme tout métier artisanal, être fleuriste demande une formation alliant pratique et théorie. C’est pour cela que l’obtention d’un CAP fleuriste nécessite le passage obligatoire par un stage en entreprise afin de faciliter l’insertion des stagiaires dans la vie active. Pour un candidat libre, l’obtention d’une convention de stage reste l’étape la plus difficile à réaliser puisqu’il ne va peut pas s'appuyer sur une école pour le conventionner.

1 - Caractéristiques du stage CAP fleuriste

a - Durée

Que ce soit par la voie scolaire, de l’apprentissage, de la formation continue ou en candidature libre, le stage en entreprise est obligatoire pour pouvoir décrocher le certificat d’aptitude professionnelle et devenir fleuriste.

En effet, la formation pratique dans le milieu professionnel est fixée à 16 semaines par le ministère de l’éducation. Elle peut être répartie sur une seule ou les deux années du CAP, sur des périodes d’une à trois semaines au maximum. Il est d’ailleurs possible de réaliser ces stages dans des établissements différents dans le but de diversifier l’expérience dans la vente et l’art floral.

b - Importance

Le dossier final à fournir sera un rapport des différentes activités réalisées au sein de l’entreprise. Une partie de l’épreuve « EP2 : Pratique de la vente-conseil en magasin » est notamment basée sur ce rapport.

c - Les structures d’accueil

La convention de stage peut être signée avec :

  • Une boutique de fleurs,
  • Une grande surface avec un rayon de vente de fleurs,
  • Une jardinerie ou une pépinière,
  • Une société de décoration ou spécialisée dans l’organisation d’évènements.

 

 

2 - La Convention de stage

a - Qu’est ce qu’une convention de stage

Il s’agit d’un document qui confère un statut légal au futur fleuriste en indiquant les obligations et les devoirs des trois parties concernées, c’est-à-dire l’établissement formateur, l’entreprise et l’élève. Il couvre également tous les risques auquel est confronté l’apprenant.

 

b - Particularité du stage en candidat libre 

II est certain que trouver un stage pour un candidat préparant seul son examen n’est pas évident. En effet, même si ce type de préparation est possible, ni l’académie, ni le rectorat ne délivrent des conventions de stage aux candidats individuels. C’est pour cela qu’ils sont confrontés à deux solutions :

S’inscrire dans une formation à distance 

Dans ce cas, c’est l’établissement de formation à distance en fleuristerie qui se charge de trouver ou d’orienter leurs apprenants vers des entreprises avec lesquelles ils sont conventionnés.

S’aider d’une assurance 

Il est possible par ailleurs de demander de l’aide à une assurance. Certaines d’entre elles peuvent prendre en charge le stage.

 

c - Contenu de la convention

  • Les objectifs du stagiaire,
  • La durée de la formation et le nombre d’heures de présence journalier,
  • Le régime de protection sociale qui couvre le stagiaire en cas d’accident du travail,
  • Comment se déroule l’encadrement de l’apprenant (par l’enseignant et le tuteur de l’entreprise),
  • Le règlement intérieur de l’établissement d’accueil,
  • Les droits du stagiaire et ses obligations,
  • Dans quelles conditions est délivrée une attestation de stage.

 

 

3 - Assurance : dans quel but ? 

L’assurance est là pour protéger le candidat contre tout type d’abus et palier aux risques du métier. En effet, cette dernière va protéger le stagiaire contre tout accident pouvant survenir au cours du trajet vers le lieu de travail et ceux qui peuvent y avoir lieu. Si ça devait arriver, l’entreprise doit tout déclarer à la CPAM qui prend le malade ou l’accidenté en charge. Par ailleurs, les employeurs obligent leurs stagiaires avant tout début de formation à avoir une assurance responsabilité civile. 

 

 

4 - Contenu du rapport de stage

Pour les candidats scolarisés ou suivants une formation par correspondance, c’est l’école formatrice qui fournit des modèles de rapports de stages aux élèves. Il est possible aux restes des candidats libres d’en trouver sur la toile. Dans tous les cas, ce document doit comprendre les parties suivantes :

  • Introduction : présentation du candidat, de ses motivations ainsi que de l’entreprise,
  • Présenter le travail attendu d’un fleuriste,
  • Détailler les activités réalisées (réaliser des photos des locaux, des arrangements floraux, des végétaux identifiés, etc.),
  • Décrire une journée type passée dans l’établissement depuis l’heure d’arrivée jusqu’au départ,
  • Faire le bilan de toutes les connaissances acquises, celle qui ont été maîtrisées et celles qui ne le sont pas encore,
  • Conclusion.

 

A lire sur la préparation individuelle :

Conseils

Inscription à l'examen

Foire aux questions